dimanche 10 novembre 2013







                        " Noir langage en labeur du silence ! "



                                                              Ossip Mandelstam






lundi 4 novembre 2013



William Blake par John Linnell






CHANSON FOLLE


Pleurent les vents sauvages
Et grelotte la nuit.
Visite-moi, Sommeil,
Et mes peines délie.
Ah ! mais le jour curieux
À l'orient s'est haussé ;
Par les oiseaux bruissants
La terre est délaissée.

Vers la voûte là-haut
Du firmament dallé,
Empreints de désespoir,
Mes accents sont portés.
Frappant l'oreille de la nuit,
Faisant pleurer les yeux du jour,
Ils se jouent avec la tempête,
Ils affolent les vents hurleurs.

Tel un démon dans un nuage
Qui vocifère son tourment,
C'est à la nuit que je m'attelle,
Avec la nuit que je voyage;
Tournant le dos à l'orient
D'où jaillissait le réconfort,
Car la lumière emplit ma tête
D'une frénésie de douleur.



William Blake, Oeuvres, trad. Pierre Leyris. Aubier-Flammarion, 1974