mercredi 18 juillet 2012

Nathalie Sarraute

Nathalie Sarraute ( 1900 - 1999)


       ...  Car le Mal est là, partout, toujours prêt à frapper... Il est aussi fort que le Bien, il est à tout moment sur le point de vaincre... et cette fois tout est perdu, tout ce qu'il peut y avoir sur terre de plus noble, de plus beau... le Mal s'est installé solidement, il n'a négligé aucune précaution, il n'a plus rien à craindre, il savoure à l'avance son triomphe, il prend son temps... et c'est à ce moment-là qu'il faut répondre à des voix d'un autre monde... "Mais on t'appelle, c'est servi, tu n'entends pas ? "... il faut aller au milieu de ces gens petits, raisonnables, prudents, rien ne leur arrive, que peut-il arriver là où ils vivent... là tout est si étriqué, mesquin, parcimonieux... alors que chez nous là-bas on voit à chaque instant des palais, des hôtels, des meubles, des objets, des jardins, des équipages de toute beauté, comme on n'en voit jamais ici, des flots de pièces d'or, des rivières de diamants... " Qu'est-ce qu'il arrive à Natacha ? " j'entends une amie venue dîner poser tout bas cette question à mon père... mon air absent, hagard, peut-être dédaigneux a dû la frapper... et mon père lui chuchote à l'oreille... " Elle est plongée dans Rocambole ! " L'amie hoche la tête d'un air qui signifie : " Ah, je comprends... "                                      Mais qu'est-ce qu'ils peuvent comprendre...                    

                           
Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983         
                                                                                                                                                                           

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire