jeudi 10 février 2011

" Envers et contre tout "

Leonid Pliouchtch




                                                     VOIX DE " LÀ-BAS "


EXTRAITS : 


        " Comment vivre ? La réponse est venue peu à peu, la seule réponse possible dans un pays où l' hypocrisie, le mensonge sont la norme : vivre dans le respect de soi-même... Quand il devint clair que la prison était au bout du chemin, rien ne changea pour autant. On se sentait l'âme légère, libre. Aux reproches des gens bien intentionnés, on pouvait répondre : " Oui, nous avons des enfants, oui, nous savons qu'on nous arrêtera. Mais nous ne pouvons pas sauver nos enfants si nous acceptons de vivre en esclaves, car c'est leur âme qui périra. " 
                                         Pliouchtch, Dans le Carnaval de l'Histoire, p. 394 





" Si c'est le fond des choses qui compte, il est temps de se faire aux travaux généraux. Aux haillons. Aux mains écorchées. À une ration moindre et pire. Peut-être à la mort. "
                                       Soljenytsine, L'Archipel du Goulag II, p. 


               
                                         CHANSON


Je t'épelle tableau de la terreur
Je lis ton long désert
Mon lendemain tremblant, et sur mes joues
Les taches de ce ciel assassiné
Taches de mes deux mains
Je t'épelle, j'éveille le feu dans ton visage,
Je fais crier les lettres avares
J'embrasse lynx et corbeau


J'embrasse les morts
Ils se sont éveillés ils ont quitté leur herbe ils ont ressuscité
En fourmi ou en livre


J'accepte de les laver
Avec mon lendemain ou avec mon hier
Moi digne de moi :
Je devance
Et j'invente les autres.
                                       Adonis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire